L’ostéopathie chez les animaux de rentes

Les bovins

Le milieu de l’élevage allaitant et laitier est aujourd’hui de plus en plus difficile. Les éleveurs sont soumis à des contraintes financières, environnementales et physiques très importantes. L’ostéopathie est une médecine alternative permettant une optimisation de la santé sur le cheptel, complémentaire de la médecine vétérinaire, elle permet la prise en charge de certains troubles chez les bovins.

L’ostéopathe peut intervenir sur les boiteries, à la suite d’un vêlage difficile, lors d’une baisse du rendement laitier mais également lors de chaleur infertile voir d’absence de chaleur à la suite d’un vêlage. Si vous

Bleu Blanc Belge durant une séance pour boiterie antérieure.

Les porcins

L’ostéopathie chez l’espèce porcine permet de prévenir des problèmes locomoteur mais également liés à la reproduction (fertilité, avortement, etc…). Plus l’intervention est effectuée tôt plus les résultats sont probants. Nous sommes souvent appelés en dernier recours mais un suivi régulier sur un cheptel permet d’optimiser les déplacements et les résultats.

Il n’est évidemment pas possible d’appliquer les techniques que nous utilisons pour les chiens ou les chevaux sur des cochons ou des vaches, nous devons donc nous adapter. C’est pour cela que l’apprentissage de divers techniques est très important si l’on veut intervenir dans le milieu rural.

Les cochons sont des animaux craintifs car moins manipulés, mais souvent les séances aboutissent à un relâchement complet de l’animal comme vous pouvez le voir sur la photo suivante.

Contrôle avant vente chez un cochon nain.

Les caprins et ovins

L’ostéopathie chez les chèvres et les moutons permet d’intervenir sur une baisse de production laitière, une difficulté à la mise bas, une infertilité, problème de rumination, etc.. Tout comme les vaches ou les porcs, il est également possible d’agir sur des problèmes locomoteurs : boiteries, raideurs, difficulté à se coucher ou se lever ou sur des problèmes nerveux : perte d’équilibre, tremblements membres, etc…

Plus l’intervention se fait rapidement, plus les résultats sont optimisés.

Les espèces aviaires

Les espèces aviaires : canards, poulets, colombes, oies, etc.. peuvent également subir des troubles de la locomotion, de la reproduction, de rétention d’oeufs ou de perte d’état.

Les manipulations sur les espèces aviaires sont souvent plus contraignantes pour l’animal mais se font toujours avec douceur

Séance sur une poule domestique pour une boiterie.